Le mercredi 12 juin, Luc Nicolaï a effectué une visite à l’arène nationale en compagnie de son staff, de Bécaye Mbaye, de la police et Thierno Kâ. Une opportunité pour lui de dégager les grands axes sécuritaires et éviter d’être pris au dépourvu.  Toutes les mesures ont été prises pour assurer les sécurités des personnes et des biens. Pour plus d’organisation, seuls les deux lutteurs de la grande attraction auront droit de déplacer leur tambour major.

Chargé de la sécurité, le Commandant Thioune a renseigné que rien ne sera laissé en rade. « Toutes les dispositions sont prises pour la sécurité avant, pendant et après la manifestation. Je n’ai pas de crainte pour le jour car nous avons mis le paquet. J’ai seulement pitié des malfaiteurs car le service d’ordre sera au maximum » a t-il rassuré.

Thierno Kâ, Vice président chargé de la lutte avec frappe lui emboite le pas pour prévenir et la place de chacun sera définie. « Le jour du combat, chacun devra se mettre à la place réservée. Les caméramen n’auront pas droit d’accéder à l’enceinte, encore moins de s’approcher des sacs » a t-il avertit.

Pour clôturer, Luc Nicolaï revient sur l’objectif de la visite et rassurer les amateurs. « Cette visite est une façon de montrer qu’on peut organiser ici sans crainte. Après avoir discuté avec la sécurité, je suis encore plus rassuré. Ce sera le combat le plus sécurisé de l’histoire de la lutte. Le défi c’est coopter des espoirs et en faire en événement » a conclu l’organisateur.

Aïssatou FAYE NIANG

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici