Connect with us

Portrait

Ama Baldé…Puissance,Charisme ,Mystique et Maturité tactique

Published

on

En dix (10) ans de présence dans l’arène (2008-2018), Ama Baldé n’a pas tardé à se faire un nom. Comme le voulait feu son père Falaye Baldé. Comme il le voulait. « Thiaat » comme il était à ses débuts dans les mbapatts va passer à la vitesse supérieure. Fort, mystique, charismatique, Ama Baldé a tout pour être…. Senego trace le parcours en quelques séries d’Ama Baldé qui croise Papa Sow ce samedi au stade Léopold Sedar Senghor. Il en sera de même pour le Puma de Fass. Résultat de recherche d'images pour "AMA BALD2"

Thiaat devient Ama, l’Homme Boa

Oussou Ndiaye sera sa première victime, battue en 23 secondes (2008) et quelques mois plus tard, Katy 2, pourtant rompu aux joutes va baisser pavillon devant le petit frère de Jules Baldé. Katy 2 sera mis Ko.  Ensuite, ce fut au tour de Baye Peulh de Rock Energie, pourtant favori qui sera dominé. Sans doute par le boa que le lutteur pikinois avait enroulé autour de son coup. D’ailleurs, il sera averti par l’instance de la lutte, le Cng.

Devant Ness, l’inexpérience a parlé 

Après l’épisode Moustapha Guèye 2 de Fass, mangé hara kiri, Ama Baldé entre dans un autre cercle, celui des « jeunes lourds ». Le spectacle passé, Ama fera face à Ness et ratera son combat par manque d’expérience. Il a tenu à diriger les débats, mais s’est cassé les dents devant la Baleine qui l’a eu à l’usure. Fatigué, il n’a pu éviter la défaite, la première de sa carrière.

Balla Diouf et Feugeuleu victimes du retour de Ama

Le pikinois revient plus fort de sa première déconvenue, terrassant tour à tour Balla Diouf de Fass et Feugeuleu de Thiaroye.  Il perdra son deuxième combat dans les mêmes conditions que Ness, devant Gouy Gui qu’il battra lors du Tournoi du TNT qu’il a remporté avec la manière. Si la défaite de Zoss était prévisible, celle de Tapha Tine a laissé perplexe plus d’uns. Ama a montré une maturité tactique, appelant le puncheur du Walo à la bagarre avant d’entrer dans sa garde pour le plaquer.

 

Palmarès d’Ama Baldé 

wiwsport.com/

Portrait

Lutte – Tapha Tine: Un Géant au Zest de Doudou Baka et Daouda Fall

Published

on

By

Malgré un talent précoce, la carrière de Tapha Tine de Baol Mbollo a pris du plomb dans le « nguimb ». Accumulant des défaites (2 sur 3 combats) lors de sa participation au Claf, Tapha Tine en a connu d’autres comme devant Balla Gaye 2 et Ama Baldé. Auparavant, une parfaite métamorphose s’est opérée pour ce lutteur qui est d’une race rare dans l’arène : Grand, puissant, agile, adroit, élégant. Bref, la panoplie du lutteur moderne et son défi face à Yékini Junior pour un deuxième affrontement doit être un passage convaincant pour la suite de sa carrière. Senego dans ce premier jet revient sur le parcours atypique de ce Géant venu du Baol.Résultat de recherche d'images pour "TAPHA TINE"

Taximan à ses débuts

Tapha Tine a débarqué à Dakar dans le but de faire fortune, mais dans le transport. Après les cours d’auto école, il trouve un taxi où il arrondit ses fins de mois, pour se rendre après aux entraînements. Les jambes et l’esprit commençaient à devenir trop étroits dans le taxi. L’idée de poursuivre et de croire en la lutte était ferme et le pas a été enjambé. Son combat contre El Hadji Diouf sera un révélateur et il sera coopté dans le Claf de Gaston Mbengue. Tapha Tine, sera dans la même poule que Lac de Guiers 2, Issa Pouye et Yékini Junior. Si le favori naturel était Yékini Junior (il comptait neuf victoires en neuf combats), Lac de Guiers 1 en sortira vainqueur, leur infligeant chacun une défaite. Seulement, Tapha Tine évitera de justesse le bonnet d’âne de la poule en terrassant Yékini Junior.

 

Auparavant, il sera défait par Lac de Guiers 1 et Issa Pouye avec une facilité déconcertante. Son entourage déplorait une mauvaise alimentation de ce dernier qui se contentait de «café touba» et de «ndambé» (sauce de haricot). Là où le staff de Lac de Guiers 1 avait débloqué un million de francs CFA pour son alimentation sur les vingt (20) millions du cachet général. Considéré comme un espoir de la lutte se remettra au travail. «Il a une bonne taille, mais il devra se faire violence. Il doit faire beaucoup de musculation et s’imposer. Dans ce milieu, la timidité est un élément handicapant. Il doit s’assumer, défier les lutteurs», explique Serigne Thiam alias Thiam Hercule.

Ce préparateur physique qui a eu sous sa coupe Doudou Baka Sarr, Double Less, Diali Birama Thior, Tyson, Yékini entre autres a façonné Tapha Tine. «Quand je l’ai pris, Tapha Tine ne faisait pas plus de 70 kgs. Je lui ai enseigné beaucoup de choses sur la musculation, l’humilité. C’est un garçon réceptif, discipliné, travailleur et j’avoue qu’il m’a facilité les choses», informe le sportif de 67 ans et qui soulève jusqu’à présent 120kg de poidsRésultat de recherche d'images pour "TAPHA TINE"

Boy Sèye, Thiek et Abdou Diouf terrassés

Boy Sèye fera les frais d’une ascension fulgurante, mais dans la douceur. Technique, Tapha Tine fera des dégâts au niveau du «simpi» ou soulever. Donné favori devant un Bazooka vieillissant, Tapha Tine sera dominé par ce dernier et surtout par un excès de confiance. Peu populaire, ses combats se démarchent difficilement et face à l’implosion des cachets, Tapha Tine fait dans la surenchère.

Entre temps, l’originaire du Baol a grandi et bien poussé. Avec son mètre 97 et un poids culminant à 130kg, l’ «innocent» commence à croire en ses potentialités. Il entame le renouveau avec un succès sur Abdou Diouf (Walo) et autre sur du super lourd. Thiek, le taureau de Pikine Mbollo est battu à plate couture, sur tous les plans. S’il fait partie des lutteurs les plus élégants au niveau de la chorégraphie où il fait ressortir ses racines sérères, il a sorti une nouvelle panoplie de ses multiples facettes. Après sa victoire sur Abdou Diouf, il est pris dans des transes, appelées «yassi». Un spectacle grandiose, mais mystique.

Le « Daanou Yassi » entre dans la danse Résultat de recherche d'images pour "TAPHA TINE"

A demi fléchi, Tapha Tine avait l’impression de déchirer l’air par ses grands bras, avec des cris rauques. Son staff mystique a vite de le maîtriser et de lui desserrer les gris-gris sur les reins. Calme, il se relève, souriant comme jamais avant d’enjamber la barrière pour recevoir son drapeau. Conscient, il élève la voix et défie publiquement Yékini, Balla Gaye 2, Lac de Guiers 2, Bombardier, Modou Lô. Bref, la crème de l’arène. Pour le raccourci, il se voit flanquer Elton (Ecole de Lutte Balla Gaye) qu’il contraint à l’abandon. Avec une nouvelle trouvaille : la boxe. Longiligne, avec une rallonge exceptionnelle, Tapha Tine a certainement séduit les puristes de la boxe et écœuré les supporters d’Elton. Jeu de jambes, déplacements latéraux multipliés et frappes. Méthodiques. Impactées. Toutes ses frappes touchaient leur cible, immobile, qui avait du mal à se déplacer. La figure d’Elton faisait pitié à voir, ensanglantée. Yeux et lèvres tuméfiés, Elton était battu dans son point fort. L’avertissement était de taille !

Tapha Tine est bien dans la place. «Je veux désormais des combats à hauteur de ma réputation. Ces gosses (sic), je suis obligé de les prendre, mais je ne suis pas leur égal. Donnez moi sur ce que vous dites les ténors. Balla Gaye 2 ou Tyson, je veux, Bombardier pareil, Lac de Guiers 2 aussi», disait-il avant l’affiche Balla Gaye 2 / Tyson.

Bombardier battu dans son fortRésultat de recherche d'images pour "TAPHA TINE"

Il sera servi par Luc Nicolaï qui a mis sur la table près de cent vingt (120) millions sur la table pour un défi devant Bombardier. Du lourd ! Ce jour-là, près de trois cents (300) kilos de muscles se sont affrontés dans un combat de titans. Pour la première fois de sa carrière, Bombardier sera contraint à l’abandon, tant les coups sur son visage étaient insupportables pour ses inconditionnels. Tapha Tine l’a martyrisé au vrai.

 

C’est fort de cette victoire qu’il affrontera Balla Gaye 2 qui avait fini de terrasser le roi déchu, Yékini. Mais le Géant du Baol sera mis en minorité par BG2 qui l’a bastonné avant de le plaquer.

Descente aux enfers

Il est obligé de participer au Tournoi du TNT devant des lutteurs comme Ama Baldé, Gouy Gui et Zoss. Il sauvera la face en terminant second derrière le fils de Falaye Baldé qui l’a aussi battu dans son fort.

Yékini Junior, 10 ans après. 

Le « simpi » est toujours frais dans les mémoires. Tapha Tine n’avait pas donné l’occasion à son adversaire de tenter quoi que ce soit. Avec une bonne prise, il soulève Yékini Jr comme une feuille morte avant de le balancer sur le gazon rude de Demba Diop. Cette deuxième rencontre doit sceller son retour dans la cour des « grands ».

Ce magnifique athlète fait un peu penser à feu Doudou Baka Sarr par ses déhanchements lors du tuus et à Daouda Fall pour ses talents de puncheur.

 

Omar Sharif NDAO

Palmarès de Tapha Tine

Résultat de recherche d'images pour "TAPHA TINE"Ecurie Baol Mbollo
Age: 31 ans
Poids: 130kg
Taille: 1m97
16 combats
11 victoires,
Malaw Séras (Pikine Falaye Baldé), Sa Cadior 2 (école de lutte Mor Fadam), Talla Gaïndé (Pikine), Yékini Jr (Ndakaru), El Hadji Diouf (Bosco Sow), Boy Sèye (Jaxaay Mbollo), Abdou Diouf (Walo), Thièck (Pikine Mbollo), Elton (école de lutte Balla Gaye), Bombardier, Zoss, Gouy Gui
05 défaites
Issa Pouye (Thiaroye-sur- Mer), Lac de Guiers 2 (Walo), Bazooka (Mbour Mbollo), Balla Gaye 2, Ama Baldé

Continue Reading

Points forts - Palmarès

Portrait Baye Mandione : Une fougue qui ne fait plus son effet

Published

on

By

Avec un regard vif, les yeux toujours ouverts pour montrer l’amour qu’il porte sur ce qu’il fait, Baye Mandione est un jeune homme très rigoureux sur ce qu’il fait. Lébou bon teint, Dione comme l’appellent les intimes a commencé ses débuts très tôt aux  côtés de Max Margane dans les plages de Thiaroye où il est né et grandi en compagnie d’autres jeunes de sa génération. Originaire de Thiaroye, Mandione a grandi dans le milieu de la pêche avec son père qui était un grand pêcheur. Il a commencé à fréquenter les mbappats dès le plus jeune âge. Baye Mandione qui est de la même génération que Gris Bordeaux est resté un lutteur aguerri avec beaucoup de talents. Il a démontré cela jusqu’à évoluer dans la lutte avec frappe et son premier combat s’est soldé par une victoire en 2003 sur le lutteur Souroumlé. Mais son  parcours n’est pas stable. Il enchaine les victoires comme les défaites jusqu’en 2007 où il gagne son duel face à Cheikh Guirane. En 2008 , il rate le coach face à Tiekck qui le bat sans faille.  L’un de ses combats phares qui l’a surtout révélé au grand public est celui disputé face à Modou Lo où il se réclame être toujours le vainqueur. Après le fou de Thiaroye ne voit plus le bout du tunnel avec des défaites subies face à de gros calibres comme Gris Bordeaux, Papa Sow, Boy Niang. Et la défaite de plus est aussi celle infligée par le jeune lutteur Gora Sock  lors de cette saison 2018. Mandione perd ainsi ses repères et d’aucuns lui reprochent sa fougue qui dés fois le fait perdre facilement. A la recherche d’une bonne assise, Baye Mandione est en quête de réhabilitation  pour revenir dans la course folle de ses pairs qui l’ont déjà dépassé.

Awa MARONE

Continue Reading

Portrait

Portrait de Zarco : Le footballeur reconverti en lutteur qui ne brille plus

Published

on

By

Menuisier à ses débuts, Zarco, l’enfant terrible de Grand Yoff a fait les beaux jours de ce quartier populeux où il a appris ce  métier. Très soucieux de la précarité de ce quartier, Zarco s’illustre aussi dans le domaine du football. Il s’y concentre jusqu’à monnayer ses talents dans les Asc où il a atteint un niveau supérieur dans ce domaine. Mais il ne veut pas tout simplement se fier à cette discipline, raison pour laquelle, il va aussi s’essayer à la lutte où il excelle rapidement. Dans les mbappats, il est un As. Il se démontre de la plus belle manière. Une raison suffisante de commencer ses débuts à l’écurie Rock Energie avec  comme coéquipiers Modou Lo, Mitrailleuse, Zoss, Khadim Gadiaga entres  autres… A un moment, il veut un déclic, et là il retourne vers les siens en créant son propre écurie c’est-à-dire l’écurie Grand Yoff Mbollo. Il prend cette entité en main  et réussit à faire ses preuves avec d’autres lutteurs. Zarco commence la lutte avec frappe en  2010 avec une défaite face à Gouy Gui et après une autre face à Sa Thiès.  Conscient de ces revers en tant que chef de file, il prend son destin en main en enchainant des victoires sur Mansour Diop, Thiat et Mame Balla. Mais ses rêves s’anéantissent avec des défaites enchainées face à Siteu et Modou Anta en 2015 et 2017. Ce qui le pousse à quitter l’arène et à immigrer vers l’Espagne. Actuellement, il a laissé tomber son écurie et laisse derrière lui un groupe orphelin de son chef de file.

Awa MARONE

 

 

Continue Reading

Actualites

Copyright © 2018 LEEWTOO PRODUCTION.