Le weekend Pascal sera riche en attractions pour les amateurs et férus de lutte, aussi bien avec frappe que traditionnelle. Dimanche 1er avril, l’arène Adrien Senghor va accueillir un gala de lutte organisé par le promoteur, Thiaw Ndanan qui a mis en jeu la rondelette somme de 1.000.000 F CFA, à la suite de ASC Emergence et Amalda.

L’on imagine aisément la grande mobilisation qui sera de mise dans le camp des lutteurs. Si la mise est motivante, on peut en dire autant des 600.000 F CFA représentant le jackpot dévolu au vainqueur.

Sur la ligne de mire des compétiteurs, il y aura Moussa Ndiaye et Ngor Ndeb Faye. Ces deux champions ont coiffé leurs adversaires au poteau lors des trois derniers tournois organisés à Grand-Yoff.

Le premier nommé comptabilise deux victoires contre une pour le second. Pour autant, ils auront fort à faire face à la détermination de leurs adversaires parmi lesquels on peut citer notamment Boy Faye, Cheikh Tidiane Niang, deux cadres de la lutte traditionnelle sans frappe.

Ajouter à ce duo, Gane Seck, Odinga, et Djiby Sène. Ce dernier a été défait en demi-finale par Ngor Ndeb Faye le week-end dernier. Nul doute qu’il voudra prendre sa revanche.

L’on aimerait également retrouver le Boy Faye conquérant qui a aligné deux succès de suite à Adrien Senghor, mais également Gaskel Diamé qui peine à retrouver sa vraie place dans le milieu de la lutte simple.

Ce sont là autant de champions dont la présence à Grand-Yoff comblera d’aise les mordus de lutte traditionnelle sans frappe. Dans leur rôle de roi de l’ambiance, la cantatrice Marie Dione et le jeune tambour major Maodo Ngom visiteront le riche folklore de lutte sérère avec forces rythmes et envolées lyriques.

Babacar Simon FAYE 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici