Connect with us

Ecuries

Un rêve que Boy Bambara ne réalisera pas

Published

on

Après une carrière marquée par de belles prestations en lutte avec frappe et en équipe nationale, Boy Bambara avait comme rêve de former de véritables champions. Sur cela, il a créé une écurie qui porte son nom pour apprendre aux jeunes les rouages de la lutte. Mais aujourd’hui, son rêve ne risque pas de se réaliser. Ses « fils » à savoir Tapha Boy Bambara et Thiaat en qui il avait porté ses espoirs traversent des difficultés. Pourtant, l’ancienne gloire aimerait bien faire d’eux des rois des arènes. Terrassé par une maladie Boy Bambara est cloué au lit. Au même moment, il assiste à l’effritement de son héritage car les portes-étendard peinent à s’imposer. Tapha Boy Bambara est resté 10 ans sans succès avec neuf revers de rang. Ce n’est qu’en 2017 qu’il est parvenu à renaitre de ses cendres grâce à une victoire devant Mame Balla de Pikine Mbollo. Un sacre qu’il n’a pas pu confirmer car il a concédé une année sabbatique la saison dernière. Pour Thiaat, le cas est plus critique. C’est sur lui que tous les espoirs sont fondés mais semble déstabilisé par l’absence de son « père ». Ces dernières saisons, il n’arrive plus à tirer son épingle du jeu, il allie les revers et les saisons blanches. Sur ce l’école de lutte Boy Bambara se retrouve sans véritable leader pour défendre l’honneur de cette formation.

Aïssatou FAYE NIANG

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ecuries

Zoss crée Door Dooraat en 2012

Published

on

Pensionnaire de l’écurie Rock Energie à ses débuts, Zoss a claqué la porte pour mettre sur pied sa propre formation. C’est en 2012 qu’il a lancé l’écurie Door Dooraat et volé de ses propres ailes. Il a pris son jeune frère sous sa coupole ainsi que d’autres jeunes qui au fil des années sont parvenus à se mettre au devant de la scène. C’est le cas de Garga Mbossé, Gora Sock, Garga 2 ainsi que d’autres champions en herbe. 7 ans après le fondateur Zoss a décidé d’anticiper sa retraite pour céder sa place à son jeune frère qui désormais devra mener la barque à bon port.

Aïssatou FAYE NIANG

 

Continue Reading

Ecuries

Rock Energie fondée en 2002

Published

on

Première écurie créée aux Parcelles Assainies, Rock Energie est venue soulager les champions qui effectuaient le déplacement à Pikine pour les entrainements. C’est en 2002 qui le chanteur Demba Dia est venu à leur secours et mettre sur pied cette formation. Ainsi, les champions comme Khadim Gadiaga, Zoss, Yaram Guèye, Sakal ainsi d’autres lutteurs qui finalement. C’est au fil des années que les jeunes espoirs se sont battus pour occuper le premier rang. C’est le cas de Modou lô qui a fait son apparition en 2006, depuis lors il s’était forgé la mission de se retrouver au sommet. Ce qu’il a réussi au fur et à mesure aujourd’hui, il est à la tête de l’écurie et figure parmi les ténors de l’arène. Un héritage qui se conserve malgré les difficultés traversées.

Aïssatou FAYE NIANG

Continue Reading

Ecuries

Ecurie Lansar fondée en 2008 par Max Mbargane

Published

on

Ancien lutteur, Max Mbargane a décidé de participer à la formation des jeunes lutteurs. C’est sur ce qu’il a créé l’écurie Lansar en 2008 et qui est basée à Thiaroye. Une jeune formation qui a ses débuts à su se démarquer. Elle s’est imposée en s’affichant à la première place avec de jeunes talents qui ont séduit la lutte sénégalaise. On pouvait noter Ness, Feugueleu, Tidiane Faye, Matar Guèye, sans compter les jeunes espoirs. Aujourd’hui, Siteu, Quench, Nécko Rël tentent de tenir le flambeau et continuer la mission entamée par les aînés.

Aïssatou FAYE NIANG

Continue Reading

Actualites