Connect with us

Gueew bi

Engagement des lutteurs à hauteur de 1.000 F CFA : les acteurs crient au scandale

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui.

Published

on

Photo: Shutterstock

La décision du Comité national chargé de la Gestion de la lutte (CNG) a eu l’effet d’un coup de massue sur la tête des compétiteurs qui évoluent en lutte simple, notamment. Désormais, pour participer à un tournoi, les lutteurs sont tenus de s’acquitter de la somme de 1.000 frs sous forme d’engagement. Il n’en fallait pas plus pour soulever un tollé dans le camp des lutteurs (les principaux acteurs), de leur staff, des amateurs et accros de lutte traditionnelle sans frappe. Hormis le caractère unilatéral de cette mesure à laquelle aucune des composantes de la lutte n’a été associée, on peut l’assimiler à une seconde mise. Suffisant pour susciter un débat dans le milieu de la lutte traditionnelle sans frappe où le camp du Non est largement majoritaire. Pour d’aucuns, le CNG ne saurait se glorifier d’une telle mesure qui lui rapporte, pour tout et en tout, la somme de 32.000 frs, le nombre de lutteurs autorisés à participer à un tournoi de lutte étant fixé à 64.000. Avec la catégorisation des compétiteurs (lourds et légers) pour les tournois dont la mise dépasse 2.000.000 frs, il peut se retrouver avec le double, soit 64.000 frs. Qu’à cela ne tienne, semble dire le CNG. L’une de ses voix les plus autorisées, le Pr Raymond Diouf, en l’occurrence, trouve la décision légitime.
Selon le 2e vice-président chargé de la lutte traditionnelle sans frappe, le CNG n’a pas besoin de l’avis des autres composantes de la lutte pour prendre certaines décisions. Cela remet au goût du jour une vieille revendication de ces dernières, et plus particulièrement les lutteurs ou leurs représentants qui s’offusquent toujours de leur mise à l’écart à chaque fois qu’il s’agit de prendre une décision importante les concernant. Ils sont toujours mis devant le fait accompli. Leur statut d’acteurs de la lutte penche plutôt pour leur présence dans toutes les instances de décision où leurs avis devraient être pris en compte.

Babacar Simon FAYE ')}

Actu en images

Cheikh Tidiane Niang:  » Je suis très affecté par … »

Published

on

Pensionnaire de la sélection de Fatick Cheikh Tidiane Niang a reçu lundi dernier l’équipe de leewtoo TV;dans cette interview grand format, le poulain de Ambroise Sarr justifie ses contreperformances:  » Je suis un champion et j’adore la lutte. Mais tout le monde a remarqué depuis le début de la saison que je peine à m’imposer. Cela est dû à la disparition de mon frère. Il devait voyager sur Maroc avant d’atterrir en Espagne mais depuis deux mois; la famille n’a plus de ses nouvelles. Et cela ne cesse de hanter mon esprit. On ne sait pas s’il est mort où vivant », fait savoir Cheikh Tidiane Niang. Ndèye Coumba FALL

Continue Reading

Actu en images

Pour battre Big Pato Wouly a un soutien de taille: » je m’entraine avec Sa Thiès »

Published

on

Pour battre son prochain adversaire Big Pato, le 14 avril prochain, le pensionnaire de l’écurie Baol a trouvé un soutien de taille pour venir à bout du lutteur de l’écurie Mbour: « Depuis ma fameuse déclaration, j’ai beaucoup d’appels téléphoniques de certains responsables d’écuries et surtout de lutteurs:  » Pour venir à bout de Big Pato, j’ai reçu un soutient de taille. Le lutteur Sa Thiès a décidé de m’aider. Ainsi il m’apporte son aide lors de mes entrainements », a fait savoir le lutteur Wouly. Ndèye Coumba FALL


Continue Reading

Actu en images

Wouly 1 est clair:  » Big Pato mako meune »

Published

on

Son duel contre le policier lutteur est prévu le 14 avril prochain et le lutteur Wouly 1 que nous avons trouvé dans un restaurant de la place n’est pas allé par le dos de la cuillère pour tancer son prochain adversaire.  » Que Big Pato se défonce comme un commando mais qu’il sache le jour J, dina ko Wouly ». Ndèye Coumba FALL

Continue Reading

Actualites

Copyright © 2018 LEEWTOO PRODUCTION.